« Une naissance qui fait de nous des frères »

image-temps-de-la-paix-2014

Fils de Dieu, né dans notre chair, 
Il est le Fils de l’Homme donné pour être notre frère !

Frère de chacun, par lui, enfants d’un même Père, 
Il fait de nous des frères ! Promesse de Dieu pour l’éternité !

Une naissance réjouit, rapproche, rassemble les membres d’une famille. Ceux-ci prennent conscience tout à coup qu’une vie vient d’advenir au milieu d’eux, une vie qui leur est offerte à tous pour leur bonheur, une vie qui redonne conscience d’avoir quelque chose d’essentiel en commun.

Noël, c’est la fête d’une immense famille qui ne connait pas de frontière, d’espace, ni de temps, une famille qui est toujours à construire, tant sont élevés les murs qui séparent les hommes les uns des autres, et qui ne peut se construire que dans l’accueil du don de l’amour de Dieu réalisé pour chaque homme par l’incarnation du Christ.

 La fraternité au sens humain du mot, au-delà même de celle du sang, repose sur un sentiment, une émotion qui nous fait voir l’autre différent comme un proche, comme quelqu’un avec qui on peut et on veut cheminer dans l’existence. Mais la fraternité chrétienne, celle qui s’enracine dans le mystère de Noël, se fonde sur l’essentiel que nous avons en commun, l’œuvre du Christ qui a sauvé, libéré de son péché et appelé à croire la Bonne Nouvelle de l’amour.

Noël nous révèle les uns aux autres, non pas seulement comme des égaux par le droit, mais comme des « égaux par l’amour », construits par le même amour. Le Christ de n’est pas situé dans la philanthropie, ni même dans le simple sentiment de compassion pour ces hommes en mal de paix et de vie. Le Christ s’est situé dans la radicalité de l’amour, ce qui change profondément la nature de la fraternité qui naît du mystère de Noël.

Le Christ n’est pas le premier des diplomates, venu en ambassade son Père pour négocier la concorde entre les hommes. Il est celui qui a cassé les murs de la haine par la puissance de l’amour qu’il a manifesté dans le don de lui-même, il a ainsi créé une communauté de frères à tout jamais. Dans cette communauté, les différences sont traversées par l’amour sauveur qui établir chacun dans la condition d’enfant de Dieu, par-delà toute différence.

Puisse cet itinéraire d’Avent et de Noël 2014 renouveler et approfondir notre esprit de fraternité et de paix, et nous redonner conscience que notre engagement ne doit pas être une question de circonstance, mais qu’il est une vocation de disciple de « Celui qui s’est fait chair ».

Monseigneur Marc Stenger,

Evêque de Troyes et Président de Pax Christi France

Source : http://www.paxchristi.cef.fr/v2/temps-de-la-paix-2014/