Un mois au Vietnam

Avec mon équipe de compagnons des Scouts et Guides de France de Louviers / Val-de-Reuil, je me suis rendu tout le mois d’Août au Vietnam. Pendant trois semaines, grâce à l’argent que nous avons récolté pendant deux ans, j’ai eu la chance d’aller dans un orphelinat dans la banlieue d’Ho-Chi-Minh-ville. Nous sommes arrivés dans le pays le 31 Juillet, après 14 heures de vol.

Dès le lendemain, nous nous sommes rendus au « Que Huong Charity Center », pour découvrir les lieux, et avant tout les enfants. A notre arrivée, nous sommes un peu désarçonnés, nous inscrivons nos noms dans un cahier à l’accueil, puis on nous a laissé libre, sans explication. Mais très vite, les enfants sont venus vers nous en ouvrant grand leurs bras. Nous comprenons qu’ils veulent qu’on les porte. Rapidement le lien s’est effectué avec ses jeunes orphelins âgés de 2 à 6 ans. Pendant les temps libres, nous jouions avec eux, souvent aux toboggans et aux balançoires dans la cour.

actualites-2

Avec la barrière de la langue, communiquer avec les enfants semblait être une tâche difficile, mais il n’en fut rien. Ils nous montraient avec leurs doigts où ils voulaient qu’on les emmène. Deux fois par jour, à 10H30 et 16H30, nous leur donnions à manger. C’était tous les jours du riz ! On leur donnait nous même à manger, en leur glissant la cuillère dans la bouche. Après les repas, venait le temps de la douche. Une nurse s’occupait de les laver. Quant à nous, nous les séchions, mettions les couches et leurs vêtements propres.

Il ne nous a pas fallu longtemps pour s’attacher à ses enfants en mal d’affection. Ces journées passées restent pour nous inoubliables. Leurs sourires, leurs rires et leurs pleurs resteront à jamais gravés dans nos mémoires. C’est avec la satisfaction de leur avoir donné de l’affection et des instants de bonheur – que le personnel ne peut leur accorder – que nous les avons quittés pour partir à la découverte du Vietnam, un pays qui abrite de nombreuses richesses culturelles.

Nous sommes revenus en France le 29 Août, avec pleins de souvenirs en tête.

Un compagnon de Louviers -Val de Reuil