Numéro 6 : Carême 2015

journal mini n6
Cliquez pour télécharger

Ce bien que nous empruntons à nos enfants

« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents,
nous l’empruntons à nos enfants.
»

Antoine de St Exupéry

Voici quelques années maintenant que nous prenons conscience de la nécessité de préserver l’environnement et des limites des ressources naturelles que nous exploitons sans vergogne.

La question écologique est devenue une préoccupation majeure pour beaucoup de nos contemporains et chacun y va de son engagement au quotidien, du plus modeste au plus ambitieux. Les enfants savent nous le faire remarquer, il n’y a pas de petit geste. Il y a même dans ce domaine une véritable créativité qui se fait jour et des solidarités nouvelles qui se tissent.

Sans céder au catastrophisme de certains, personne ne peut négliger aujourd’hui les avertissements que nous envoie notre bonne « vieille planète » (plus de 4 milliards d’années !) et dire qu’il n’est pas concerné.

Comme chrétiens, nous nous sentons doublement concernés ; la terre et tout ce qu’elle contient (et tout ce qui la contient…) est ce que nous appelons la « Création » de Dieu. Plus qu’un amoncellement de cellules et de matières, elle est l’œuvre de Dieu. Plus qu’un « corps étranger », elle est cette création dont l’Homme fait partie lui aussi, de laquelle il est donc solidaire. Plus qu’un réservoir de richesses dans lequel puiser à volonté, elle est ce bien que l’Homme a reçu mission de faire fructifier pour le Bien de tous et des générations à venir.

Pendant ce Carême, avec la Campagne du CCFD-terre solidaire, nous sommes invités à une conversion. Plus qu’un changement dans nos habitudes, il s’agit de convertir le rapport que nous avons à notre environnement. A l’image de St François d’Assise, nous convertir à une relation fraternelle entre nous mais aussi avec la Création toute entière.

Père Jean Sébastien