Journal n°20

Cliquez sur le journal pour le lire

Société Jean Marie Vianney….

Certainement avez-vous été surpris du manque de « curé résident » dans votre paroisse. Je comprends que cela soit étonnant et peut être déstabilisant. Pour vous rassurer, j’aimerais vous dire que nous n’avons pas refusé de loger à Pont de l’Arche mais que nous souhaitons vivre une vie sacerdotale en fraternité. Nous le faisons dans le cadre défini de la Société Jean Marie Vianney (SJMV) qui nous permet de prendre des moyens concrets pour vivre notre ministère de prêtre.

Nous pouvons définir rapidement celle-ci comme suit : « La SJMV propose à ses membres des moyens concrets pour vivre la grâce de leur sacerdoce au service de l’Église diocésaine. En vue d’une plus grande fécondité du ministère, les prêtres s’appuient sur des exigences appropriées pour répondre à l’appel du Seigneur, jour après jour. Dans cet esprit, là où c’est possible, elle constitue des fraternités de vie commune pour le dynamisme de la mission. Il s’agit d’accueillir le regard de ses confrères sur sa vie et son ministère, afin d’avancer sur un chemin de conversion à l’école du Curé d’Ars. Plusieurs fois par an, des sessions rassemblent les membres de la SJMV pour un temps fraternel de ressourcement » ; et encore : « En voyant des prêtres heureux avec une idée juste et claire du sacerdoce, nous donnerons envie à des jeunes d’être prêtres de Jésus-Christ : ensemble, ils pourront porter du fruit dans la mission. Pour nous, la figure du Curé d’Ars est centrale car elle nous dit quelque chose d’essentiel sur le prêtre ; et comme nous ne sommes pas des Curés d’Ars, nous voulons aussi prendre des moyens pour avancer sur le chemin de la sainteté ».

Je pense que chacun connait, au moins de nom celui qui est le patron de tous les prêtres : Jean Marie Vianney. À son époque un grand nombre de personnes se sont pressées à Ars pour rencontrer saint Jean-Marie Vianney. Ils cherchaient un conseil, une prière ou une confortation de leur foi. Aujourd’hui encore le Curé d’Ars attire des foules de baptisés et de prêtres. Par sa vie simple et pleine de foi il parle aux contemporains et rappelle à chacun la réalité fondamentale de nos vies : « Dieu est là ». Convaincue de sa puissante intercession notre Société se tourne vers lui pour demander que nous, prêtres, soyons toujours plus ajustés dans notre ministère au don de la grâce reçue à notre ordination.

Vous le comprendrez, notre choix est un appel à être serviteur et pasteur à l’image de Jésus. Notre vocation est d’être au service de la sainteté de tous les fidèles c’est-à-dire de chacun de vous. C’est le sens de notre mission, de notre apostolat et de notre présence. L’inquiétude bien naturelle des premiers instants laissera place à la confiance. Soyez sûr que le père Antoine, le père Jimmy, le père Albert – que je n’oublie pas – et moi-même, sommes heureux d’être parmi vous. Vous pouvez compter sur notre disponibilité et notre présence auprès de vous. Nous aurons l’occasion durant les différentes rencontres de cette année de faire plus ample connaissance et d’apprendre à travailler ensemble. Nous confions cette nouvelle année à la Vierge Marie afin qu’elle nous permette d’être toujours disponible à l’action du Seigneur en nous.

+ père Eric PICHARD.